La Disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker


livre  joel dickerPremières phrases
Seuls les gens familiers avec la région des Hamptons, dans l’État de New York, ont eu vent de ce qui se passa le 30 juillet 1994 à Orphea, petite ville balnéaire huppée du bord de l’océan.
Ce soir-là, Orphea inaugurait son tout premier festival de théâtre, et la manifestation, de portée nationale, avait drainé un public important. […]
Vers 20 heures, dans le quartier totalement déserté de Penfield, la seule trace de vie était une voiture qui sillonnait lentement les rues abandonnées. Au volant, un homme scrutait les trottoirs, avec des lueurs de panique dans le regard. Il ne s’était jamais senti aussi seul au monde. Personne pour l’aider. Il ne savait plus quoi faire. Il cherchait désespérément sa femme : elle était partie courir et n’était jamais revenue.

Pourquoi La Disparition de Stephanie Mailer ?
De Joël Dicker je n’ai lu que « La vérité sur l’affaire Harry Québert », un livre que j’ai découvert bien après tout le monde, et que j’ai adoré. J’étais bien tentée de retrouver la plume de l’auteur avec « Le livre des Baltimore », mais la grosseur du bouquin me freinait un peu.
Il y a quelques jours j’ai profité d’une LC (lecture commune) sur 5 jours pour lire
« La disparition de Stephanie Mailer » presque 650 pages ! c’était l’occasion où jamais, car seule il m’aurait fallu 15 jours pour le finir !

Résumé

Le 30 juillet 1994 au soir dans la petite ville paisible d’Orphea, le maire et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres. Grâce à Jesse Rosenberg et Derek Scott, deux jeunes policiers efficaces le meurtrier est vite arrêté.
Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, la journaliste Stephanie affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque. Quelques jours après leur rencontre, elle disparaît dans des conditions mystérieuses.
Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer ?
Qu’a-t-elle découvert ?
Et surtout : que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea ?

Mon avis sur La Disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker

La disparition de Stephanie Mailer est un vrai page-turner. La construction de l’histoire est bien faite et très efficace. L’auteur nous promène au gré des chapitres entre 1994 et 2014, c’est addictif cet aller retour passé présent. Ce que j’ai aimé aussi c’est que, si un personnage de 2014 évoque un fait qui s’est déroulé en 94, et bien l’auteur nous y emmène et nous l’explique de suite.

Joel Dicker a un vrai talent pour construire des histoires, là j’insiste bien sur le mot construction, car en ce qui concerne l’histoire en elle-même, j’ai été assez déçue.
J’ai trouvé tout trop : trop de personnages (merci au glossaire à la fin du livre), trop de situations loufoques. J’ai trouvé certains personnages exagérément caricaturaux, cela en était lassant à force.

Finalement, je suis contente d’avoir lu ce livre en 5 jours parce que si j’avais mis plus de temps il m’aurait été impossible de suivre cette intrigue tellement cela part dans tout les sens !

Je vais attendre un peu de digérer celui-ci et je me tournerais vers « Le livre des Baltimore », qui à priori est bien meilleur.

Si vous êtes fan du style de Joel Dicker, ce livre devrait peut-être vous plaire, mais si vous ne connaissez pas l’auteur dirigez-vous vers un autre de ses ouvrages.

La Disparition de Stephanie Mailer

La Disparition de Stephanie Mailer
7.3

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8.0 /10

L'HISTOIRE

6.5 /10

Infomations

  • Editions de Fallois (7 mars 2018)
  • 640 pages
  • Broché 23 € / Ebook : 16.99€

2 commentaires

  • Virginie
    30 mars 2018 à 18 h 10 min -

    Assez d’accord avec toi, mais je rajouterai que j’ai trouvé le style assez pauvre…

  • Matatoune
    31 mars 2018 à 7 h 16 min -

    Ah, cet avis me déroute ! J’avais aimé « la vérité… « …Bon pour l’instant, pas possible, à voir si plus tard! Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.