La couronne verte de Laura Kasischke


livre La Couronne verte kasichkePremière phrases
Il n’a rien d’humain. C’est un dieu. Il prend la jeune fille par les épaules. Ses plument bruissent autour d’elle, mais il a une peau de serpent. Froide, coupante, irisée. Il lève le poignard. Elle n’a pas peur. Elle ne ferme pas les yeux. Après le premier coup porté, elle n’éprouve plus rien. Ni frayeur. Ni tristesse. Après le second, il plonge une main dans sa poitrine d’où il retire un oiseau au plumage bleu-vert le plus éclatant qu’elle ait jamais vu.
Pourquoi ce livre
Depuis que j’ai lu le portrait de Laura Kasischke dans le magnifique livre « L’Amérique des écrivains — Road Trip » de Guillaume Binet, je voulais absolument découvrir cette auteure, mais va savoir pourquoi, ce n’était jamais le bon moment, puis je suis tombée sur le résumé de « la couronne verte » et là, ni une ni deux, j’ai acheté et terminé le livre dans la même journée (c’est assez rare pour le signaler) !
Chichen Itza

Mon avis sur La couronne verte de Laura Kasischke

Michelle, Anne et Terri sont 3 jeunes Américaines qui profitent du sacro-saint Spring Break américain ( les dernières vacances d’été en tant que lycéennes ) pour partir quelques jours au Mexique. Avec les recommandations de leur mère respective en poche, les jeunes filles sont prêtes à vivre des vacances festives et culturelles. La règle numéro 1 étant de ne pas monter dans la voiture d’un inconnu. C’est pourtant ce que deux d’entre elles vont faire quand un homme d’un certain âge leur propose de leur faire visiter les ruines de Chichén Itzá, une ancienne ville maya (et une des 7 nouvelles merveilles du monde).

J’ai complètement dévoré « La couronne verte » ! J’ai adoré suivre les aventures des filles. Ici, l’on va surtout se focaliser sur Michelle et Anne, car Terri préfère rester à l’hôtel pour faire la fête.
Le livre est découpé en quatre parties qui sont elles-mêmes découpées en petits chapitres alternant le récit de Anne et celui de Michelle. Cette construction est très dynamique, les pages tournent à une allure folle.

L’écriture de l’auteur est addictive et très agréable à lire. J’ai aimé ce livre, car il ne nous emmène pas où l’on pensait aller.
Malgré la petite taille du roman, les personnages sont bien aboutis et le sujet très actuel ne peut que toucher la maman que je suis ( moi qui balise quand mon fils de 18 ans passe 1 week-end chez des amis à quelques kilomètres de chez nous ).

Malgré le thème un peu rude, « La couronne verte » est un très joli roman sur l’amitié.

Il est clair qu’à présent, il me faut lire les autres livres de l’auteure, même s’il me semble avoir lu que celui-ci n’était pas très représentatif de l’œuvre de Laura Kasischke. Mon prochain sera : La vie devant les Yeux. L’avez-vous lu ? Quel est le titre, d’après vous, que je dois absolument lire ?

La couronne verte de Laura Kasischke

8.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.0/10

L'HISTOIRE

8.0/10

En résumé

  • Traduit par Céline Leroy
  • Titre V.O. : Feathered

Infomations

  • Le Livre de Poche (12 mai 2010)
  • 224 pages
  • 7.10€

7 commentaires

  • Aelys
    7 août 2018 à 15 h 41 min -

    J’adore la plume et le propos de Laura Kasischke, mais si je devais ne te conseiller qu’un seul de ses romans ce serait Esprit d’hiver !

    • Chinouk
      7 août 2018 à 16 h 12 min -

      Esprit d ‘hiver est arrivé dans ma Pàl. il serait lu cet hiver 🙂

  • Marie-Claude
    7 août 2018 à 15 h 42 min -

    Redoutable auteure… Il me reste à lire cette couronne verte! Sur certains points, Joyce Carol Oates et elle ont plusieurs points communs, dont les atmosphères troubles et l’art de bien décortiquer les adolescent(e)s.

  • Chinouk
    7 août 2018 à 16 h 11 min -

    J’ai effectivement noté le « don » pour analyser les ados des deux auteures ça tombe plutôt bien, car c’est un sujet qui me plaît beaucoup. Ado + atmosphère trouble moi je kiff 🙂 Il faut que j’approfondisse aussi ma découverte de JC Oates !

  • Anne
    8 août 2018 à 15 h 00 min -

    Je n’ai lu que En un monde parait, que j’ai beaucoup aimé.

  • Violette
    19 août 2018 à 12 h 12 min -

    Alors que j’avais adoré Esprit d’hiver et En un monde parfait, ce roman-là m’avait complètement déçue! J’ai trouvé ça plat et sans intérêt.

    • Chinouk
      25 août 2018 à 12 h 30 min -

      les autres devraient beaucoup me plaire alors 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.