J’ai entendu pleurer la forêt


jai entendu pleurer la -foret

Premières phrases:

4 heures de l’après-midi. L’école a refermé ses portes sur le silence. L’école Saint-Viateur, dans la 4e Rue Est d’Amos, un groupe d’édifices en angles coupants monté avec une ferveur religieuse, sans qu’un seul espace de fantaisie ne se glisse entre les joints des briques. […]Le jeune garçon s’en éloigne et rentre chez lui en empruntant les contre-allées en terre battue, ceintes de jardinets et peu fréquentées ; les gens préfèrent les trottoirs en bois des rues principales.

Pourquoi ce livre :

Si je vous dis que « j’ai entendu pleurer la forêt » est la biographie – écrite par Françoise Perriot – d’un trappeur qui vit en Abitibi , cela devrait suffire non ?
Je dois vous avouer qu’en voyant la magnifique couverture et ce sublime titre je n’ai même pas lu la quatrième de couverture avant de mettre ce livre dans mon panier.

Mon avis :

Michel Pageau depuis qu’il est tout petit sait que sa vie se fera aux côtés d’animaux. L’école ne l’intéresse pas lui il veut être dans la forêt et soigner les animaux en difficulté.
Il a bien réussi puisqu’il est à la tête du Refuge Pageau un endroit réputé qu’il est même possible de visiter.

C’est un livre passionnant. On suit la vie de Michel dès son plus jeune âge, en parallèle on apprend l’histoire de l’Abitibi.
La nature est omniprésente et magnifique dans ce récit.

Michel est un Trappeur qui respecte l’animal. Il lui arrive d’ailleurs souvent d’en recueillir chez lui. Ceux qui se sont blessés par inadvertance dans ses pièges par exemple.

Avant ce livre je ne connaissais pas ce monsieur qui pourtant a fait l’objet de nombreux articles en France il y a quelques années.
Bernard Clavel l’a d’ailleurs pris en modèle pour créer le personnage de Raoul dans sa série Harricana (note à moi-même : je dois finir de lire cette saga)

Même si j’avais préféré que ce soit Michel Pageau lui-même qui écrive sa biographie pour qu’elle soit rédigée à la première personne (je préfère) et non à la troisième, j’ai entendu pleurer la forêt est une ode au grand espace que je recommande fortement à tous les adeptes du genre.

J'ai entendu pleurer la forêt

7.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.0/10

L'HISTOIRE

8.0/10

En résumé

  • Michel Pageau a choisi Françoise Perriot pour écrire sa biographie

Infomations

  • 345 pages
  • Points (28 janvier 2010)
  • 7.10 €

9 commentaires

  • Léa Touch Book
    18 février 2016 à 19 h 30 min -

    J’aime beaucoup ce genre de livres comme tu le sais, alors je note 😀

  • Julie
    19 février 2016 à 8 h 41 min -

    Je note aussi ! Et comme toi, le titre me suffit :O

    • Chinouk
      21 février 2016 à 17 h 45 min -

      bonne découverte alors 🙂

  • keisha
    19 février 2016 à 9 h 54 min -

    Haha, cela a l’air d’être dans mes cordes, forcément!

    • Chinouk
      21 février 2016 à 17 h 44 min -

      forcement, un beau projet de vie !

  • Electra
    19 février 2016 à 11 h 38 min -

    Ah je me doutais que Keisha allait venir par là !
    Moi, pas trop – enfin, si j’adorerais vivre entourée d’animaux dans un ranch au Montana, mais la 3ème personne .. bref .. mais je suis ravie que tu t’y sois plue !

    • Chinouk
      21 février 2016 à 17 h 44 min -

      Toi non plus tu n’apprécies pas les récits à la 3e personne ?

  • Marie-Claude
    21 février 2016 à 18 h 36 min -

    Tout pour me plaire. Et puis, ça me permettra d’en apprendre davantage sur ce coin de pays de mon pays! Merci pour la découverte.

  • nansou
    23 février 2016 à 8 h 42 min -

    Je ne connais pas non plus cette personne, mais tu me donnes envie de la découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.