Idaho de Emily Ruskovich


livre Idaho Emily RuskovichPremières phrases
Ils n’utilisaient jamais le pick-up, sauf une ou deux fois par an pour aller chercher du bois de chauffage. Le véhicule était garé un peu plus haut sur la colline, devant le bûcher, où il recueillait la pluie au creux des bosses du capot, et les larves de moustique dans l’eau de pluie. C’était ainsi quand Wade était marié à Jenny, ça l’est toujours maintenant qu’il est marié à Ann.

Pourquoi ce livre
J’ai une totale confiance en la ligne éditoriale de Gallmeister, ce qui fait que je choisis, bien souvent, d’entreprendre la lecture d’un de leurs titres après n’avoir lu que le titre et le bandeau d’accroche. Je ne lis pratiquement jamais le résumé ou alors en diagonale.
Je n’ai jamais été déçue jusqu’à présent. Alors pourquoi Idaho ? Parce que le titre est parfait pour mon challenge 50 états en 50 romans et que j’aime sa couverture verte avec sa photo couleur.

Mon avis sur Idaho de Emily Ruskovich – Gallmeister

Avec Idaho, nous allons faire la connaissance d’Ann et Wade. Ann est une épouse attentive et aux petits soins pour son mari qui souffre de démence précoce. Avant que les souvenirs de celui-ci aient totalement disparu, Ann tente de comprendre le drame terrible qu’a vécu Wade neuf ans auparavant.
Tout au long du roman, et avec une chronologie décousue, on va faire la connaissance de plusieurs personnages, certains ont un rapport direct avec le drame qui s’est joué dans la forêt, d’autres non, mais tous ont leur rôle à jouer.

"Idaho" est le premier roman d’Emily Ruskovich, et quel roman ! On est happé dès les premières phrases. L’écriture de l’autrice très posée, maîtrisée.
Il se dégage une ambiance assez particulière de cette histoire, le rythme est lent et mélancolique et pourtant il est impossible de reposer le livre avant la dernière page tournée.
La temporalité complètement décousue du récit est très bien maîtrisée. Elle nous pousse à rester attentifs aux moindres mots. Même si cela peut surprendre au début, on ne s’y perd pas, on resitue très vite le moment.

Idaho n’est pas un thriller, l’autrice nous donne des pistes, à nous de faire avec. C’est peut être le seul petit bémol que j’aurai à faire sur ce magnifique livre, car je ne suis pas une adepte des fins ouvertes.

Emily Ruskovich est une autrice que je vais suivre avec attention.

Encore un premier roman d’exception chez Gallmeister qui fait vraiment très fort cette année !
Après l’envoûtant « Une histoire des loups » de Emily Fridlund, le terriblement sublime « My absolute Darling » de Gabriel Tallent, voici Idaho ! Une maison d’édition vraiment incontournable pour les amoureux de littérature américaine.

Idaho de Emily Ruskovich

8.3

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.0/10

L'HISTOIRE

7.5/10

En résumé

  • Titre V.O. : Idaho
  • Traduit par Simon Baril

Infomations

  • Editions Gallmeister - 3 mai 2018
  • 360 pages
  • Broché 23.50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.