Hillbilly élégie de JD Vance


Hillbilly elegie livre  jd vancePremières phrases
Comme la plupart des jeunes enfants, je connaissais l’adresse de chez moi, de façon à pouvoir dire à un adulte où me raccompagner si je m’étais perdu. Au jardin d’enfants, quand la maîtresse me demandait où je vivais je pouvais la lui réciter sans la moindre erreur, alors même que ma mère nous imposait de fréquents déménagements pour des raisons qu’à cet âge je ne comprenais pas. Mais j’ai toujours fait la distinction entre « mon adresse » et « ma maison ».

Pourquoi ce livre
J’ai énormément entendu parler de ce livre lors de la rentrée littéraire. Tous les avis dithyrambiques sur ce récit m’ont donné très envie de le lire. C’est pour cela que je l’ai sélectionné en premier choix lors des matchs de la rentrée littéraire de PriceMinister.

Résumé :

Dans ce récit à la fois personnel et politique, J.D. Vance raconte son enfance chaotique dans les Appalaches, cette immense région des États-Unis qui a vu l’industrie du charbon et de la métallurgie péricliter.
Il décrit avec humanité et bienveillance la rude vie de ces « petits Blancs » du Midwest que l’on dit xénophobes et qui ont voté pour Donald Trump.

Mon avis sur Hillbilly élégie

Dans Hillbilly Elegie, JD Vance nous raconte son enfance et adolescence dans une ville paumée des Appalaches. Une vie pas facile où la drogue, l’alcool et la violence sont monnaie courante. JD Vance nous raconte la dérive de sa mère, de mari en mari, qui sombre dans la drogue. Mais il a la chance de trouver refuge chez sa grand-mère maternelle qui va le tirer vers le haut et le pousser à faire des études. L’auteur est aujourd’hui avocat après avoir étudié à l’université de Yale.

Bon, que dire à part que j’ai eu l’impression d’être trompée sur la marchandise avec cet ouvrage ! Je m’attendais à trouver plus de « politique » dans ce livre. On m’avait vendu une histoire de péquenot ( Hillbilly ) qui votait pour Trump dans le fin fond des Appalaches, alors que j’y ai trouvé le récit d’un gamin qui vit – certes – dans une famille sinistrée, mais somme toute presque banale pour de nombreux Américains dans différents états et pas seulement dans les Appalaches.

La partie politique est très peu présente dans le récit (et Trump encore moins), car il me semble que le plus récent président dont il est question est Clinton. L’auteur parle juste des affinités politiques de ses grands-parents et non des Hillbilly en général. C’est un récit que je n’ai en rien trouvé « passionnant » puisque j’ai déjà eu l’occasion de lire cette histoire à maintes reprises. Un récit qui pourrait se passer n’importe où en Amérique.

Je m’attendais à quelque chose de plus spécifique sur la communauté Hillbilly et non à un récit de la vie de Vance.
Ce qui n’enlève en rien les qualités d’écriture de l’auteur, c’est un livre facile à lire et intéressant même si du coup, parfois, je m’y suis un peu ennuyée.

Après tous les éloges positifs que j’ai entendus sur Hillbilly Elegie, je m’attendais à quelque chose de plus « percutant »

Hillbilly élégie de JD Vance

Hillbilly élégie de JD Vance
70

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

8/10

    L'HISTOIRE

    7/10

      Infomations

      • GLOBE (6 septembre 2017)
      • 288 pages
      • Broché : 22 € Ebook: 15.99€

      11 commentaires

      • Marie-Claude
        5 novembre 2017 à 16 h 09 min -

        Tu n’es pas la première à être déçue. Ça semble plus un ouvrage sur JD Vance en «self-made man».
        Je compte passer mon tour.

        • Chinouk
          6 novembre 2017 à 11 h 42 min -

          Oui c’est exactement cela, c’est un livre qui raconte l’enfance de JD Vance Je pense que la communication autour de ce livre n’a pas été optimale. C’est dommage, car en soi, ce récit est intéressant, mais il est à côté de la plaque par rapport à ce que j’en attendais. Et bien loin pour moi de tout les avis coup de coeur que j’ai pu lire ici et là.

      • Matatoune
        6 novembre 2017 à 4 h 45 min -

        Ben voilà un livre dont je n ai pas envie de lire! Merci

      • keisha
        6 novembre 2017 à 9 h 10 min -

        Intéressant récit, mais j’attendais comme toi plus de réflexions sur le vote Trump et les hillbillies

        • Chinouk
          6 novembre 2017 à 11 h 36 min -

          Voila c’est ça ! le récit est intéressant, mais pas ce que j’attendais.

      • Genevieve
        6 novembre 2017 à 15 h 08 min -

        Et les Appalaches, on n’en parle pas vraiment?
        La couverture est belle et je n’ai entendu que des commentaires dithyrambiques. Mais je me fie sur toi, on se rejoint bien souvent!

        • Chinouk
          8 novembre 2017 à 15 h 19 min -

          Non, l’auteur parle plus de l’Ohio que des Appalaches. Déçu de cela aussi.

          • Genevieve
            8 novembre 2017 à 18 h 02 min -

            Ah… 🙁

            • Chinouk
              13 novembre 2017 à 12 h 20 min -

              Mouais… déçu aussi de cela 🙁

      • Marilyne
        6 novembre 2017 à 16 h 25 min -

        Et bien merci pour ce billet parce que j’aurais eu la même réaction que toi, ce n’est pas du tout le récit que j’attendais ( et qui est présenté d’ailleurs ). J’imaginais que cette lecture apportait un  » certain éclairage « …

        • Chinouk
          8 novembre 2017 à 15 h 24 min -

          C’est clair ! il y a un sacré manqué niveau communication autour de ce livre. Après peut être que je lis trop de lecture du genre et que du coup, dans le récit de JD Vance, je n’ai pas trouvé ce que j’étais venue me chercher ( et que l’on m’avait vendu). Mais un lecteur lambda y trouvera peut-être son compte. Quoi que, non, car pas de Trump à l’horizon…

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *