Cry Father de Benjamin Whitmer. Mon avis


livre cry father benjamin whitmer GallmeisterPremières phrases
Patterson Wells pousse la porte d’entrée et trouve Chase au travail devant un tas de crystal meth gros comme son crâne réduit.
– Assieds-toi, fils de pute, dit Chase, accroupi, perché comme un oiseau sur le canapé, les yeux fumants comme s’il s’était injecté cette merde directement dans les conduits lacrymaux.
Patterson s’assied à la seule autre place libre de la pièce, un fauteuil de cuir blanc qui penche d’un côté comme un tas de linge sale, pendant que Chase coupe une ligne de meth et fait signe à Patterson de se joindre à lui.

Pourquoi ce livre
C’est la couverture de Cry Father qui m’a attirée, je le dis souvent, mais honnêtement les couvertures de la collection Totem de Gallmeister sont vraiment magnifiques ! Ensuite, en me penchant sur le résumé, j’ai su que je lirai ce livre : un père qui se réfugie dans une cabane isolée pour pleurer la perte de son fils… Je ne connaissais Benjamin Whitmer que de nom, je savais qu’il avait écrit Pike, paru dans la collection Néo Noire de la maison d’édition. Une collection qui ne m’avait jamais trop intéressée. À présent, celle-ci n’existe plus et est englobée dans la collection Americana, cela m’a permis de me pencher – sans les a priori du roman noir – sur cet auteur et quelle découverte ! Je ne sais pas si je dois remercier Gallmesiter pour ce choix éditorial, car cela vient de doubler le nombre de livre que je désire lire (je vais me plonger avec grand plaisir dans l’ex catalogue Néo Noir du coup).

Mon avis sur Cry Father de Benjamin Whitmer

Patterson Wells parcourt l’Amérique pour nettoyer les zones de sinistres. Quand il n’est pas sur les routes, il boit seul pour oublier dans sa cabane au fin fond du Colorado. Patterson a perdu son petit garçon à cause d’une erreur médicale, il n’arrive pas à l’accepter, à faire son deuil et cela a détruit son mariage. Un jour, il rencontre Junior, le fils d’un vieil ami. Les deux gars deviennent potes, mais junior est un dealer qui aime la bagarre. La vie tranquille de Patterson va basculer suite à cette rencontre.

Je viens à l’instant de refermer mon livre et je suis bouleversée par cette lecture !
Benjamin Whitmer nous livre ici un roman poignant, dur et délicat à la fois.

Cry Father est l’histoire de trois pères à la dérive.

Wells Patterson et junior ont ce point commun que pour eux le pardon est impossible. Patterson en veut à mort au médecin qui n’a pas saisi l’urgence de la maladie de son fils et Junior en veut à son père d’avoir saccagé son enfance à cause de ses problèmes d’alcoolisme.

Deux personnages extrêmement forts, englués dans une Amérique profonde où il n’y a pas d’issues. Juste une interminable descente aux enfers entre violence, alcool et désespoir.

L’écriture de l’auteur est magnifique et touchante. Le roman alterne des chapitres courts intenses et des chapitres tendres où Wells écrit à son fils dans un journal. Ce qui donne un bon rythme à l’histoire.

Parfois, devant la beauté de certains mots il m’arrivait d’oublier que j’étais dans un roman noir, mais l’auteur savait vite me remettre dans le droit chemin !

Cry Father est un roman beau, bouleversant, sombre et violent à la fois ! Un auteur à découvrir d’urgence.

Évasion attend sagement dans ma Pal et je vais vite me procurer Pike !

Cyr Father de Benjamin Whitmer

9.3

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.5/10

L'HISTOIRE

9.0/10

Infomations

  • Editions Gallmeister (6 septembre 2018)
  • 276 pages
  • 9.20 €

Un commentaire

  • Alaska
    8 octobre 2018 à 0 h 46 min -

    Il me tente bien! J’avais déjà noté Évasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.