Courir ou mourir de Kilian Jornet


Livre Courir ou mourir kilian jornet Premières phrases :
Kiss or Kill. Embrasse la gloire ou meurs en t’y essayant… Perdre, c’est mourir ; gagner, c’est se sentir vivant. La capacité à lutter fait la différence : elle façonne une victoire ou un vainqueur. Combien de fois as-tu pleuré de rage ou de douleur ? Combien de fois as-tu perdu la mémoire ? Combien de fois t’es-tu retrouvé sans voix et privé de bon sens pour cause d’épuisement ? Et combien de fois, dans cette t’es-tu dit : »encore ! Quelques heures de plus ! Une autre côte ! La douleur n’existe que dans ton esprit, contrôle-la, détruis-la, élimine-la et continue. Fais souffrir tes adversaires, achève-les » ?

Pourquoi ce livre :
Kilian Jornet, je suppose que ce nom ne doit pas dire grand-chose à nombre d’entre vous mais pour moi, ce jeune homme est un Champion ! C’est un sportif maître dans sa discipline : Le trail running – et accessoirement le ski alpiniste.
Mais pourquoi lire un récit de coureur, allez-vous me demander ? Eh bien, certains passent des heures devant des matchs de foot; moi, je pourrais regarder des vidéos de trail (course en montagne) à longueur de journée et s’il y a bien un sportif que j’admire dans cette discipline, c’est bien lui (en fait, il y en a deux, le second étant Dawa Sherpa mais ceci est une autre histoire).

Mon avis sur Courir ou mourir de Kilian Jornet

Depuis sa sortie en grand format, voilà déjà pas mal de temps, j’ai très envie de le lire, mais les très mauvais commentaires sur sa très lamentable traduction m’en ont toujours dissuadée ! Alors quelle ne fut pas ma surprise quand je suis tombée par hasard sur la version en poche et ma joie fut encore plus grande quand j’ai lu sur la quatrième de couverture que cette édition avait fait l’objet d’une nouvelle traduction !
Youhou dans mon panier, petit livre tant espéré !
Alors Kilian Jornet, qui c’est ? C’est un gars de 28 ans qui rafle tous les records de vitesse et réussit tout ce qu’il entreprend que cela soit en Trail ou en ski alpiniste ! Quand il prend le départ d’une course, il finit pratiquement toujours premier.

Avec son récit, Kilian Jornet nous prouve que si l’on veut réussir, il faut s’en donner les moyens ! Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige , malade ou pas, envie ou pas, il court tous les jours.
Pas de place pour les sorties ou les amis, pour devenir champion — et le rester —, pas d’autres choix que de sacrifier sa vie personnelle.

Depuis toujours, il aime la nature, son terrain de jeu quand il était enfant était les montagnes avoisinantes du refuge que tenaient ses parents.

À la question d’une maîtresse qui lui demandait quel métier il voulait exercer plus tard, il a répondu : « Compteur de lacs. Quand je serai grand, je veux être compteur de lacs ! » ( c’est trop mignon ).
Dans ce livre, ce coureur hors pair nous fait vivre, au jour le jour,l’ un de ses grands exploits : la traversée des Pyrénées d’Ouest en Est ! Ainsi que sa première participation à l’Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB) où il prend le départ, tout timide, à côté de ses idoles. Il survolera ( c’est le cas de le dire) l’épreuve. Il nous raconte aussi ses doutes et cela fait du bien car pour un peu, on oublierait que cet ultra terrestre est aussi un humain « presque » comme les autres.

Courir ou mourir est un livre qui m’a passionnée et que je recommande aux amateurs de course à pied et aux admirateurs de Kilian of course:)

Courir ou mourir

Courir ou mourir
77.5

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7/10

    L'HISTOIRE

    9/10

      En résumé

      • Kiss or Kill. Embrasse la gloire ou meurs en t’y essayant
      • Le récit d'un Ultra-Terrestre

      Infomations

      • Arthaud (19 mars 2015)
      • 220 pages
      • 5.90 €

      4 commentaires

      • Electra
        16 mai 2016 à 13 h 52 min -

        mes collègues (2) seraient très intéressés puisqu’ils pratiquent ce genre de course ! je le note pour eux 😉

        • Chinouk
          25 mai 2016 à 18 h 14 min -

          Je pense que si elles pratiquent le Trail, elles doivent connaitre Kilian, elle aimeront forcement ce livre 🙂

      • keisha
        16 mai 2016 à 14 h 56 min -

        Ben euh connais pas. Quand même, oui, que certains courent en montagnes, les trucs de malade!
        J’espère que c’était bien traduit? En tout cas, bonne chance à ce gars sympathique!

        • Chinouk
          25 mai 2016 à 18 h 17 min -

          Oui courir en montagne, j’adorerai en avoir les capacités, alors je le fais par procuration en suivant des videos et Kilian (entre autre). Pour la traduction, je en peut pas comparer, mais celle-ci est nickel, du moins je n’ai rien noté de génant.

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *