Baby Doll de Hollie Overton


Baby Doll de Hollie Overton Premières phrases
Un verrou a un son bien à lui. Lily était devenue experte à reconnaître certains bruits – le craquement des lattes du plancher signalant qu’il arrivait, les souris galopant sur le ciment en quête de nourriture. Mais elle rassemblait toujours son courage quand elle était à l’affut du verrou, du grincement du métal contre le métal. La serrure commençait à rouiller, aussi devait-il s’y reprendre à plusieurs fois. Inévitablement, elle entendait le déclic, le bruit signifiant qu’elles étaient enfermées pour une autre semaine, un autre mois, une autre année encore. Or ce soir, elle n’avait rien entendu.

Pourquoi ce livre
J’aime bien le thème de la séquestration (c’est grave docteur ?). Ici, je trouvais intéressant de voir l’après, c’est un sujet assez original que l’on n’a pas l’habitude de lire. C’est pourquoi j’ai postulé avec plaisir à ce partenariat mis en place entre le PicaboRiverBooClub et les éditions Mazarine.

Mon avis sur Baby Doll de Hollie Overton

La vie de Lily Riser a basculé dans l’horreur il y a 8 ans, quand alors qu’elle n’était qu’une jeune fille, elle s’est fait kidnapper et enfermer dans le sous-sol d’un chalet dans les bois « 8 ans d’absence, 3110 jours d’enfermement, 74640 heures de peur ». Mais un jour, par inadvertance, son ravisseur oublie de fermer le verrou de la trappe qui la retient prisonnière, c’est alors l’occasion pour Lily et sa petite fille Sky de s’enfuir et de retrouver les siens.
Le concept du livre est assez innovant. L’histoire commence où en général dans les autres livres, elle se termine. L’autrice nous raconte le retour à la vie normale de cette jeune fille et par là-même de sa petite fille qui, elle, n’a connu que la captivité.
Un retour qui n’est pas aussi facile que l’on pourrait le penser, il faut se réhabituer au monde, réapprivoiser sa famille et faire avec les hordes de journalistes qui vous harcellent.
Mais Lily a une alliée de taille, sa sœur jumelle. Les deux sœurs étaient très fusionnelles avant l’enlèvement, elles vont tout faire pour retrouver cette complicité. D’autant plus que Abby a très mal vécu la disparition de Lily. À présent tout va redevenir comme avant… ou presque.

Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture, j’oscille entre le « j’ai aimé » et le « bof ».
Je m’attendais à lire un thriller psychologique alors que j’ai eu plus l’impression d’avoir affaire à une romance. La partie romance a pris trop de place à mon goût dans l’histoire, et je ne vous parle pas de la fin que j’ai trouvé complètement futile.

Le livre est pourtant très bien construit. On alterne quatre points de vue : celui de Lily, celui d’Abby, sa sœur jumelle, celui d’Eve, la mère des filles et celui de Rick, le kidnappeur. Cela donne un bon dynamisme au récit et permet d’avoir chaque point de vue sur l’enlèvement.

Alors oui, j’ai pratiquement lu ce livre d’une traite, mais pour moi ce n’est pas ce que j’appelle un thriller psychologique, je n’ai ressenti aucune pression (ou peut-être une seule petite) de la part de Rick, une fois celui-ci arrêté, comme le laisse présager la quatrième de couverture.

Mais ce qui m’a surtout gênée c’est le comportement de Lily que j’ai trouvé très souvent peu plausible, et certaines scènes m’ont vraiment agacée. Ce qui fait qu’il m’a été impossible de m’attacher à ce personnage.

C’est un premier roman, donc je vais tout de même laisser sa chance à l’auteure, mais Baby Doll n’a pas été pour moi le coup de cœur que j’attendais.

6

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

7.0/10

L'HISTOIRE

5.0/10

En résumé

  • Titre V.O. : Baby Doll
  • Traduit par Françoise du Sorbier

Infomations

  • Fayard/Mazarine (2 mai 2018)
  • 368 pages
  • 21.90 €

2 commentaires

  • Laeti
    5 juin 2018 à 14 h 16 min -

    J’aime les thrillers psychologiques mais justement je ne m’arrêterai probablement pas sur celui-ci! Même s’il a l’air intéressant comme premier roman.

    • Chinouk
      12 juillet 2018 à 12 h 00 min -

      A priori ça passe ou ça casse avec ce roman !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Logo les passions de chinouk