Arctique – L’histoire secrète de Dominique Le Brun


livre Arctique - L'histoire secrète de Dominique LE BRUNPremières phrases
D’heures un heures, l’eau paraît toujours plus lourde sur ses avirons. La mer est épaisse ; on croirait naviguer sur de l’huile. Il fait froid ; l’air humide s’est transformé en une vapeur glaciale, un nuage dont la base se confond avec la surface de la mer. Bientôt, il n’est plus vraiment possible de distinguer ce qui est eau et ce qui est air. Voici que sur la mer apparaissent des taches blanchâtres, translucides. Serait-ce un banc de grosse méduses ? Comme on les touche avec un espar, elles se révèlent dures comme pierre. Veut -on en remonter une à bord ? Elle glisse. On finit par en saisir une. Posée sur le pont, elle se transforme peu à peu en eau. C’est de la glace, comme celle qu’en hiver le grand fleuve Rhône charries depuis les hautes montagnes enneigées où il prend sa source.

Pourquoi ce livre
Depuis mon adolescence, je suis passionnée par le Grand Nord. Fut un temps où l’essentiel (pour ne pas dire tout) de mes lectures avait un rapport avec cette partie du monde. Exploration à pied, à traîneaux, en bateau… Puis d’autres centres d’intérêt sont venus diversifier mes lectures. Quand, lors de la dernière Masse critique de Babelio, j’ai vu que les Éditions Omnibus proposaient le livre de Dominique Le Brun, mon cœur a fait boum boum, il était clair qu’il me fallait lire ce livre ! Pour mettre toutes les chances de mon côté – et malgré les nombreux titres que me tentaient – je n’ai postulé que pour cet ouvrage. Quelle joie cela a été d’apprendre que j’avais été retenue, malgré les coquinous de babelio qui ont eu quelques problèmes dans l’envoi des mails d’acceptation, et qui m’ont fait penser que je n’avais pas été retenu. Le seul hic, c’est que j’allais devoir lire un pavé de 650 pages traitant de l’Arctique sous des températures extensivement chaudes !

Résumé

Bien connue, croit-on, est l’histoire de la conquête du pôle Nord. Et pourtant… Le mot même est ambigu : conquête géographique ou conquête guerrière ? Les étapes de la progression des conquérants méritent un examen critique, auquel se livre ici Dominique Le Brun, spécialiste d’histoire et de littérature maritimes.
On découvre ainsi que les noms qui ornent les cartes de l’océan Arctique ne sont pas toujours ceux des hommes qui ont réellement agi . On apprend qu’un mythe , celui de « la mer libre du pôle », a poussé les Etats à investir dans des expéditions coûteuses et mortelles. On s’étonne des prolongements de la querelle à la fois politique, financière et idéologique (voire raciale) qui opposait et continue d’opposer les partisans des deux expéditions Cook et Peary. On comprend que les exploits arctiques de l’Etat soviétique naissant étaient destinés, en fait, à ouvrir la route des goulags… Et l’on en arrive à constater que, aujourd’hui, près de 50% des territoires arctiques sont limitrophes de la Russie de Vladimir Poutine. Une longue histoire dont on se demande parfois si elle n’est pas la chronique d’une catastrophe annoncée.

Mon avis

Dès les premières pages de « Arctique l’Histoire secrète », on est happé par l’aventure. On y apprend tellement de choses qu’il serait compliqué d’énumérer tout ce que j’ai appris ici, pourtant – comme je vous le disais plus haut – je n’en suis pas à ma première lecture sur l’Arctique. Ce que j’ai aimé dans cet ouvrage, c’est qu’il est très documenté, c’est un vrai plaisir de découvrir ou redécouvrir des expéditions polaires avec autant de renseignements : archives, récits, extraits de livre et de journals de bord… Même avec la densité des informations que l’auteur nous propose, ce livre est extrêmement facile et agréable à lire. C’est juste captivant !

Le livre est un sacré pavé, mais le découpage en parties et sous-parties fait qu’il se lit tout seul.
Personnellement, j’ai aimé retrouver le récit des nombreuses et infructueuses tentatives de découverte du passage du Nord-Ouest, le fameux passage qui raccourcirait les routes maritimes pour le commerce avec la Chine, une aventure responsable de nombreuses pertes humaines et matérielles. Petit aparté avec des aventures en Antarctique, car bien souvent les explorations Arctique et Antarctique étaient menées par les mêmes hommes, comme le norvégien Roald Amundsen qui fut le premier Homme à découvrir le passage du Nord-Ouest et à atteindre le Pôle Sud. Ou alors avec l’Erebus et Le Terror, disparus sans laisser de trace dans les méandres des glaces polaires. Du moins, ce n’est plus vrai puisque l’auteur m’apprend que l’Erebus a été retrouvé en 2014 et la Terror en 2016 ?!
J’ai aussi aimé lire le récit qu’a fait l’auteur des expéditions de Cook et Peary, en 1906, et leurs hypothétiques arrivés au Pole Nord magnétique.

Certaines choses m’étaient inconnues comme les tentatives d’atteindre le Pole Nord en ballon dirigeable et en Zeppelin, ou les enjeux politiques pour la revendication territoriale du Groenland ou de l’Arctique.

Une chose que je ne savais pas non plus, c’est que c’est Pytheas, un astronome mathématicien vivant à Massalia , qui en 310 av. J.-C. part pour la première fois à l’assaut du Grand Nord sur l’Artémis, un navire à voile et à galériens. Il tente de trouver de l’Ambre et de l’Étain dans les pays nordiques.
Massalia n’est autre que la future ville de Marseille. Une ville chère à mon cœur, alors cela me fait plaisir de savoir que ce téméraire Pytheas a démarré l’aventure arctique à partir de celle-ci. Il existe une statut et une plaque commémorant cet événement dans le quartier du vieux port, je vais partir à sa recherche lors que mon prochain séjour dans la cité phocéenne.
Je découvre aussi qu’il croise l’île d’Ouessant et ses terribles courants (autre lieu qui m’est très cher). C’est anecdotique, mais moi j’y vois un signe. icon_smile

Ensuite, l’auteur nous apprend que des moines navigateurs sont partis à l’assaut de nouvelles terres à évangéliser. Plus tard, des moines irlandais découvriront la Gaspésie, bien avant les Vikings, qui eux envahissent l’Islande et le Groenland. Une partie de l’histoire que je trouve passionnante.

L’épilogue sur les enjeux du XXIe siècle est aussi très intéressant, l’auteur y aborde, entre autres, le sujet du réchauffement climatique, et sa conséquence à l’échelle mondiale.
À la fin de l’ouvrage, Dominique Le Brun nous propose un tableau chronologique très pratique ainsi qu’une très belle bibliographie, dans laquelle j’ai déjà pioché quelques noms d’ouvrages. Beaucoup de sources sont disponibles gratuitement sur le net. Je vais me régaler à en apprendre plus sur le voyage de Pytheas.

« Arctique l’Histoire secrète » permet un bon tour d’horizon sur l’Histoire de l’Arctique. Je vous le recommande à 100 %.
L’auteur a écrit le même ouvrage sur l’Antarctique, il est clair que je vais me le procurer.

Arctique - L'histoire secrète de Dominique Le Brun

9

L'ECRITURE DE L'AUTEUR

9.0/10

L'HISTOIRE

9.0/10

Infomations

  • Omnibus (12 avril 2018)
  • 624 pages
  • Broché 23 €

4 commentaires

  • Alaska
    1 août 2018 à 23 h 23 min -

    Ce doit être un livre vraiment intéressant! Je l’ai ajouté à ma liste 🙂

    • Chinouk
      7 août 2018 à 16 h 18 min -

      Je suis sûr qu’il te plaira c’est un livre très complet sur l’Arctique, toi qui aimes le Grand Nord. très agréable à lire en plus ce qui en gâche rien, je vais m’acheter l’Antarctique pour cette hiver 🙂 après cela je serais incollable sur la découverte des pôles 🙂

  • Electra
    2 août 2018 à 14 h 05 min -

    Très beau billet et j’ai souri en te lisant, car lire (aujourd’hui 32 et demain 34°C à Nantes) m’est difficile !
    Un pavé donc très complet et je te fais confiance car tu as déjà lu beaucoup à ce sujet.
    et je fais pareil sur Masse critique, quand je veux vraiment un livre 😉

    • Chinouk
      7 août 2018 à 16 h 13 min -

      oui très complet et très facile à lire. ici on a eu moins chaud mais trop chaud quand même pour cette lecture 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.